Deux ans de bulletage, ça donne quoi ?


De nature à me lasser très vite, je pensai que je tiendrai mon bullet journal quelques mois tout au plus. Nous voici début 2019, et je viens de commencer mon troisième carnet. Dans ce billet, j’aimerai partager avec vous deux ans de bulletage, et ce que ça a changé dans l’organisation de ma vie.



Depuis petite, j’ai toujours eu l’habitude de me promener avec un carnet. Je dessinais dedans, je notais ce que je pensais, des histoires, des secrets. Avec le début des études, l’agenda du lycée a vite laissé sa place à un petit carnet, plus facile à transporter et plus adapté à ma vie d’étudiante.

J’ai commencé à l’organiser selon mes besoins et mes activités. Puis j’ai commencé à voir apparaître sur Youtube, Instagram et d’autres réseaux sociaux d’autres personnes qui faisaient la même chose que moi (plus ou moins). C’était le début du BulletJournal ! J’ai commencé à intégrer tout doucement des éléments propres au Bujo. Véritable maniaque du contrôle, je pouvais enfin contenir tout mon nécessaire vital dans un carnet. Mon premier vrai bujo est arrivé quelques mois après. Le premier d’une longue série…

Deux ans plus tard, qu’est ce qui a changé ?

Avec le Bullet Journal et les nombreux outils dont il dispose, j’ai pu parfaire mon organisation et davantage l’optimiser. Maitenant d’un seul coup d’oeil, je peux plus facilement positionner un rendez-vous, j’ai pu intégrer un véritable suivi de mes dépenses, et avoir un visuel sur à peu près tout ce qui peut composer ma vie.

Ma relation avec l’organisation a également évolué. Je suis toujours autant maniaque du contrôle, mais beaucoup plus sereine. Le fait de mettre sur papier tout ce que je dois faire, d’avoir un visuel sur ma vie a quelque chose de rassurant. Finalement, ça permet de prendre les choses avec beaucoup plus de légèreté et de lâcher prise.


L’aspect créatif du Bujo permet aussi de ressentir ce sentiment de lâcher prise. Les différents doodles, dessins permettent de travailler la créativité et d’extérioriser les petits tracas de la vie quotidienne. J’ai pour habitude de remplir mon bullet tous les jours pour faire un point sur la journée et jeter un coup d’oeil sur ce qui m’attend le lendemain. Tous les dimanche je crée et prévois ma semaine, et à la fin du mois je prévois le mois prochain.

Aujourd’hui, cet élément compose ma vie de tous les jours. Je l’intègre également à mon métier, en proposant certains outils à mes coachés (c.f Bullet Journal et coaching : quel rapport ?).

Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés