J’ai testé l’équicoaching

Mis à jour : 11 sept. 2019

J’ai pris le temps de vous écrire ce billet car j’ai eu besoin d’un petit moment pour me remettre de mes émotions. L'expérience que j’ai vécue mardi après midi aux écuries Saint Victor a été exceptionnelle. C’est en petit comité (groupe de six personnes) que nous nous apprêtions à découvrir l’équicoaching. Pleine de bienveillance, Camille notre animatrice et ses deux chevaux nous ont aidés à dépasser nos limites et à nous ouvrir à nous même.



Professionnelle dans le milieu du coaching, j’ai pour habitude de travailler avec des techniques plutôt classiques et conventionnelles. Les séances se font souvent par l'intermédiaire de discussions, d’échanges et d’exercices. L’équicoaching reprend les grands principes de l’accompagnement personnel en s’aidant des chevaux comme miroir. Ils vont ainsi refléter nos points à améliorer, nos peurs, nos craintes, et toutes ces petites choses qui sont bien enfouies au fond de nous.


Comment se déroule un atelier d’équicoaching ?

L'atelier auquel j’ai participé s’est déroulé en quatre temps.

1. Découverte du groupe de travail, de Camille notre animatrice, des lieux ainsi que des chevaux. Camille nous a ensuite fait travailler par deux afin de nous mettre en condition pour travailler avec les chevaux.

2. Deuxième temps de l’atelier : la mise en pratique individuel. Nous sommes donc passées chacune notre tour (oui nous étions un groupe de femmes), avec un cheval et trois obstacles. A l’aide de notre voix et de notre force intérieure, nous devions faire progresser notre compagnon au travers des trois obstacles dans l’ordre que l’on voulait. Le but de cet exercice était de savoir clairement où l’on souhaitait amener le cheval. Essayer d’avoir une pensée claire. Suite à notre passage, nous avons pris le temps de débriefer à chaque fois avec l’animatrice ainsi que le reste du groupe de ce qu’il s’était passé avec le cheval, quelles avaient été ses réactions face à nous, ce que cela pouvait signifier. Notre ressenti a aussi été analysé par l’ensemble du groupe, et au travers de tous ces échanges, chacune a pu mettre le doigt sur des blocages, et nous faire partager de belles émotions et sensations.


3. Pour le troisième temps de l’atelier nous avons fait cette fois un exercice de groupe toujours avec un cheval. Nous devions cette fois amener le cheval a faire un parcours avec plusieurs obstacles, et cela sans parler au cheval et sans se parler nous mêmes au sein du groupe. Pourquoi cette exercice ? Nous faire prendre une place au sein du groupe qui nous aiderait à atteindre ensemble notre objectif. Nous avons ensuite analysé la place que chacune avait pris “naturellement”, pourquoi et est ce que cela nous semblait être réellement notre place !


4. Dernier temps de travail, un gros débriefing autour d’un goûter où nous avons pu chacune faire part de nos impressions, nos émotions, et sur ce que l’atelier nous avait apporté par rapport à notre intention de départ.


Cet atelier a été pour moi bien plus qu’un exercice de développement personnel. La rencontre avec ces animaux m’a réellement bouleversée au plus profond de moi. Les différentes mises en situation m’ont apporté bien plus que ce que j’étais venue chercher et les bienfaits de cette rencontre continue encore à me porter.

Point de vue de la coach : Je trouve que cet atelier serait idéal pour commencer et clôturer un accompagnement sur plusieurs mois. Le fait de pouvoir visualiser réellement nos blocages peut permettre aux coachés de mettre le doigt plus rapidement et plus facilement sur ceux ci. Refaire cet atelier en fin d’accompagnement permettrait de voir une évolution, et peut être s’orienter vers d’autres axes de travail.


Si vous souhaitez davantage d’informations, ou vous même tester l’équicoaching je vous invite à vous renseigner aux coordonnées suivants :

www.lesecuriesdesaintvictor.jimdo.com

06.01.81.58.91 / lesecuriesdestvictor@gmail.com

Les Barres, Saint Victor de Buthon (28240)


Photos : Camille LAMBERT

Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés