L’accompagnement pédagogique

Aujourd’hui dans mes services, je propose du coaching pédagogique. Mais est-ce que vous savez vraiment ce que c’est ? Il n’y a pas de définition officielle à cette spécialisation. D’ailleurs chaque coach peut se spécialiser ou s’orienter vers un domaine spécifique en fonction de ses envies ou de ses compétences. 



Accompagnement pédagogique, mais encore...


Je spécifie toujours au premier entretien avec les parents ou l’étudiant que je ne suis absolument pas un professeur particulier. Je ne pourrais donc pas répondre aux questions de fond des cours ou encore aider à résoudre un problème de mathématiques. Bien que parfois j’en sois capable, ce n’est pas du tout mon rôle ici. 


L’accompagnement pédagogique (ou coaching pédagogique) est là pour apporter à l’élève ou étudiant les outils pour aller plus loin dans son apprentissage, pallier aux éventuels soucis d’organisation du travail, travailler sur la confiance en soi, et apporter des axes de réflexions sur une problématique telle que l’orientation scolaire ou professionnelle. Tout ça en reprenant les grands principes du coaching, de la pédagogie et des outils d’organisation. 


De la même manière que je ne suis pas professeur particulier, je ne suis pas non plus conseillère d’orientation. Par contre nous pouvons être complémentaires. En effet, mon travail ne sera pas de déterminer le profil de mon élève par rapport à ses notes, ses envies, ses loisirs etc. puis de lui indiquer vers quelle filière s’orienter. Non. Mon travail sera de le mettre face à ses questions, ses propres choix, ses envies, les informations qu’il aura pu avoir à l’école ou au CIO, pour que par lui-même il trouve un début de chemin. Cet axe de réflexion sera ensuite à confirmer avec l’aide d’un conseiller d’orientation. 


Petit point : ce travail préalable avec un coach pédagogique n’est pas obligatoire mais je le conseille fortement. En effet il permet à l’élève de pouvoir s’orienter par lui-même, d’aller chercher en lui les rêves d’enfant enfouis ou le métier qu’il veut réellement faire. Certains de mes élèves ont une envie depuis longtemps qui les travaille, mais de par la pression des parents et/ou du corps enseignant, n’osent pas s’orienter là-dedans. Ce que je retiens surtout de cet accompagnement préorientation, c’est que les choix qu’ils font sont souvents les bons car ils sont réfléchis, en accord avec eux-même et surtout une source de motivation importante. De ce fait ils vont au bout de leurs études et arrivent à vivre du métier de leurs rêves. Il y a donc moins de réorientations dès la première année et moins de décrochage. 


Pourquoi je propose ce service ?

Je propose ce service car j’ai pu constater que souvent les élèves et les parents se sentent démunis face à leur scolarité ou celle de leur enfant. Quand ce sont les parents qui prennent contact, c’est bien souvent “la catastrophe à la maison”. Ils ont du mal à remotiver leur enfant, les notes sont en chute libre, ce qui engendre une liste de problèmes et de contrariétés impressionnante (qui souvent n’a pas lieu d’être). Tout cela impact l’enfant, ce qui impact sa scolarité et nous voici dans un cercle vicieux. Je suis donc là pour venir recadrer l’enfant dans ce fameux cadre scolaire/familiale un peu biscornu. 


De plus c’est un réel besoin aujourd’hui. En effet, au cours de discussions avec des parents, des professeurs, des professionnels de l’orientation ou d’autres personnes en charge de l’accompagnement des jeunes (ex: Point Information Jeunesse), je me suis rendu compte qu’il y avait un vide dans ce domaine. La société étant évolutive, on se souciait peut-être moins de son orientation avant. La pression que l’on met aujourd’hui aux élèves et étudiants n’est plus la même non plus. 


On a vu apparaître tout un tas de professionnels pour venir encadrer les étudiants dans leurs scolarités : des professeurs particuliers, conseillers d’orientation, psychologue scolaire, etc. Mais dans toutes ces améliorations, on a oublié le lien, celui que j’essaie de mettre en place dans mon travail.  


Comment je travaille avec mes coachés


La manière dont je travaille avec eux est assez simple. En reprenant les principes du coaching nous faisons un état des lieux de la situation initiale aussi bien avec les parents (quand la demande vient d’eux) qu’avec l’élève lui-même. Il est amusant de voir que souvent les propos divergent, ainsi que les comportements quand chacun est seul avec moi ou quand nous discutons tous ensemble. 


Après cet état des lieux, nous nous mettons d’accord sur un objectif à atteindre. Il peut être une note dans une matière en particulier, une appréciation à la fin de l’année, ou tout simplement l’obtention du brevet, du bac, ou d’un examen. 


Nous revoyons ensemble sa ou ses techniques d’organisation et méthodes de travail pour m’assurer qu’elles soient en accord avec le profil d’apprentissage de l’élève. En effet, il est important de savoir qu’il existe trois profils d’apprentissage : 1.Visuel 2.Auditif 3.Kinesthésique (besoin de mettre en pratique). Je vous invite si le sujet vous intéresse à écouter mon podcast. Très souvent je vois des élèves s’obstiner à faire des fiches de révisions. Alors oui ça fait bien de sortir ses fiches avant l’examen pour réviser. Ça peut aussi donner un sentiment de confiance de se dire “Ça y est j’ai fait mes fiches !”. Mais ce n’est peut-être pas ce qu’il convient. 


Exemple : Vous allez avoir un élève qui a plutôt un profil auditif. Pourtant on lui a appris à l’école la super méthode pour faire des fiches de révisions. L’élève va s’exécuter. Cependant il va y passer du temps : comprendre ce qui est important de retenir, ce qu’il doit réellement mettre dans ses fiches, utiliser les bons codes couleurs. Il aura passé six heures sur ses fiches sans savoir vraiment de quoi parlent son cours, en étant démotivé d’avoir autant travaillé sans avoir de résultat. Grosses remises en question de ses capacités à apprendre son cours et surtout à le comprendre. Alors que s’il avait pris ce temps pour lire à haute voix sa leçon, en discuter avec quelqu’un, l’enregistrer pour ensuite se la repasser, là il aurait sans doute assimilé plus de choses, gagner du temps, et garder sa confiance en lui. 


Il est important de penser que chaque élève est différent, avec un bagage familial différent, un profil d’apprentissage différent. Tout ça est à prendre en compte dans son accompagnement scolaire. Mais on catalogue bien trop souvent le bon et le mauvais sans se préoccuper de ce qui est réellement bon pour chacun et non pas pour la société et les diktats de l’éducation scolaire. Je précise que c’est un constat des différentes expériences que j’ai pu avoir avec mes élèves, et que ces propos n’engagent que moi. 

Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés