La déprime d’automne



Je n’étais pas du tout partie pour écrire ce type de billet, mais après mon dimanche soir et les jours qui ont suivi, je me suis dit que c’était peut-être le bon moment. Tout le monde ou presque connaît “la déprime du dimanche soir”. Mais si, faites un effort ! Ce sentiment désagréable quand le weekend se termine et que le lendemain la semaine reprend… On se sent bougon, triste, pas du tout en forme. La déprime d’automne c’est plus ou moins la même chose, sauf que cela nous plonge dans cet état sur une plus longue période. 


Les jours commencent à raccourcir sérieusement. La pluie est de retour, et avec elle le ciel gris et le vent froid du matin. Le genre de météo qui nous donne pas du tout envie de sortir de son lit… Les changements de saisons ont toujours un effet sur nous. Très peu le savent, mais il est important de s’y préparer si l’on ne veut pas subir leurs effets. 


Par exemple pour l’automne, j’ai appris récemment qu’il était bon de faire une cure de magnésium. En effet, avec cette saison aux tons orangés, on peut vite se sentir irritable ou plus sensible que d’habitude. Cela peut également s’accompagner d’une grosse fatigue inexplicable. (Petit signe indicateur : la paupière qui saute). N’hésitez pas à en parler à votre médecin et faire peut-être dans ce cas un bilan sanguin. 


Outre les compléments, on peut travailler sur cette déprime d’automne en mettant en place des petits stratagèmes. 

Utilisez des routines


Il est important en premier lieu de savoir mettre le doigt sur les différents sentiments qui vous submerge à ce moment-là. Cela vous permet d’identifier à quel moment exactement de la journée ça vous arrive, si c’est seulement certains jours (ex : quand il pleut), si c’est seulement à certains moments de la journée (ex : le soir à 17h), etc. Identifier ce ou ces moments va vous permettre de moins subir leurs effets. 


Quand vous savez quand va arriver ce moment vous allez vous mettre dans une position active et non passive. Vous allez agir ! Ce qui fonctionne particulièrement bien chez moi ce sont les routines. Ce mot souvent dénigré et associé à quelque chose de monotone va vous aider à traverser cette période. Quand je vous parle de routine (et j’aurai l’occasion d’y revenir plus précisément dans un autre article), je vous parle de mettre en place des habitudes à ces fameux moments. 


Exemple : Tous les soirs à 17h vous vous sentez fatigués par votre journée de travail et vous regardez le ciel encore un peu clair. Vous vous dites que rentrés chez vous il sera tout noir. Cela vous plonge dans un état inconfortable et vous n’avez pas la moindre envie de rentrer chez vous. Une grande lassitude vous submerge et c’en est fini de votre soirée. 


Mise en place d’une routine : Plutôt que de penser à vous entrain de rentrer dans votre appartement sombre, d’être obligé d’allumer la lumière alors qu’il y a encore quelques semaines vous alliez prendre l’apéro en terrasse, pensez à ce que vous avez prévu pour votre soirée. Anticipé vos repas si vous n’avez aucune envie de vous mettre en cuisine en rentrant du boulot. Préparez-vous un plateau télé devant une bonne série sous un plaid. Ou organisez-vous une bonne séance de sport pour évacuer ces ressentiments et repartir en forme le lendemain ! Tout est possible ! Surtout ne vous imposez pas des choses que vous n’avez pas envie de faire. C’est le meilleur moyen d’associer l’automne à quelque chose de négatif.


L’automne, le début du changement


Il faut prendre le temps de vous écouter. L’automne est un changement de saison mais aussi un changement de vie et de rythme. Il faut prendre le train tant qu’il est là car sinon vous allez courir derrière pendant un long moment. 


En coaching on associe cette saison à une période d’introspection, de repli sur soi. C’est le bon moment de ralentir le rythme, de se poser et de regarder le chemin accompli depuis un an. Prenez ce temps pour vous recentrer sur vous et sur l’essentiel. On parle beaucoup du “grand ménage de printemps”, mais on pourrait tout à fait le faire à cette période-là aussi. Pas seulement dans sa maison, mais dans sa vie en général. 


Avis du coach : Je trouve que l’automne est une saison inspirante où tout est permis. Elle permet de reculer pour mieux sauter par la suite. J’aime prendre ce temps pour méditer, me recentrer et de me remettre en question. C’est important de savoir faire cela pour continuer d’avancer et de le faire consciemment. Il faut savoir d’où l’on part et ce que l’on a déjà fait pour essayer de faire encore mieux et d’aller chercher toujours plus au fond de nous. Alors oui il ne fait pas beau, il fait même froid, mais ça me permet de pouvoir ressortir les pulls, les plaids et les tasses de chocolat chaud. Tout ça me rend heureuse et j’en suis reconnaissante. 


Alors s’il vous plaît, ne vivait pas ce changement de saison comme une fatalité. Ne le subissez pas mais avancez avec main dans la main. Vous verrez ce sera beaucoup plus agréable ! Emerveillez-vous de la feuille qui tombe et qui jaunit car elle en fera pousser une plus grande et plus belle (oups… je m’emporte). Mais vous avez compris le principe ! 

Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés