Organisation : Passage du Bujo perso au Bujo pro

C’est encore avec un esprit flou que je vous écris cet article. En effet, avec le confinement et les préoccupations du quotidien j’ai un peu de mal à avoir une vision claire de ce que cherche à mettre en place pour mon organisation professionnelle future, mais j’y travaille.


À force de recherches, de réflexions, d’essais j’ai tenté de me créer pour le mois d’avril une nouvelle organisation dans mon bullet journal afin d’y intégrer ma vie personnelle et tout ce que cela englobe.


Suite à l’augmentation du nombre de mes rendez-vous et interventions en tant que coach, je me suis rendu compte des limites de mon bullet actuel. Aujourd’hui je ne m’en sors plus avec mes visuels actuels et j’ai besoin de faire évoluer mon carnet en même temps que mon activité.


Qu’est ce que j’entends par un bujo professionnel ?


Je vous parle de bujo pro, mais concrètement ça veut dire quoi ? J’utilise depuis mes débuts un bujo dans lequel j’organise principalement ma vie personnelle. Je n’ai jamais eu réellement besoin d’organiser ma vie professionnelle dans le bullet en étant salariée ni en tout début d’activité en tant qu’indépendante. J’arrivais facilement à jongler entre mes différents plannings. Aujourd’hui les choses sont différentes. 


En effet, en 2020 je veux que les choses BOUGENT ! Elles ont déjà commencé à bouger. Mais pas mon bujo, c’est là tout le problème. Mon agenda s’est rapidement vu surchargé car pas du tout adapté à ma nouvelle vie !


Ce que j’aimerais intégrer dans mon bullet ce sont des pages davantage adaptées, toujours aussi lisibles et simples d’utilisation. 


Quels changements je vais apporter à mon bujo personnel ?


Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal à réadapter mon bullet journal. Dans ce contexte très particulier du confinement j’ai beaucoup de mal à me projeter dans les prochaines semaines. J’essaie tant bien que mal pour ne pas perdre la motivation ni mon rythme de travail, mais ce n’est pas tous les jours évident.


Alors j’ai décidé de commencer les choses doucement et d’utiliser ce mois d’avril encore un peu ralenti par notre très cher COVID-19 pour tester mes nouvelles pages.   


Mon planning mensuel 




Le planning mensuel est le principal touché. Non pas par le virus mais par cette remise en question. En effet dans ma précédente mise en page, j’en étais arrivée à un point où je n’avais plus assez de place pour caser plus de quatre rendez-vous dans ma journée. Alors j’ai tenté de modifier le visuel en utilisant une double page.J’ai essayé de m’inspirer de visuels déjà existant, mais je n’ai rien trouvé qui puisse réellement me convenir. Alors j’ai décidé de m’en créer un et de voir si j’arriverai à le gérer. J’en vois déjà les limites malheureusement.


Comme je m’en doutais, les colonnes des heures sont beaucoup trop petites pour y inscrire l’intégralité des informations du rendez-vous. Cependant je ne peux pas les agrandir davantage dans ce format-là… Des idées ? Je suis preneuse ! 


Mon planning hebdomadaire 


Mon planning hebdomadaire pour le moment reste sous ce format-là. J’ai déjà tenté de le changer de nombreuses fois mais je reviens toujours à mon organisation initiale. Pour le moment il me permet de concilier parfaitement ma vie personnelle et professionnelle. Je pense que je vais avoir du mal à long terme de noter l’ensemble des tâches perso et pro, mais j’aurai l’occasion de m’y pencher plus en détail à ce moment-là.



J’aimerais si possible rester sur une double page. C’est un format qui me permet de voir l’intégralité de ma semaine en un seul coup d’oeil. J’utilise un visuel que beaucoup considèrent de minimalistes et c’est vrai. J’ai plaisir à complexifier et détailler d’autres pages de mon bujo.    


De nouvelles pages 


Dans cette nouvelle orientation de mon bullet, je vais également y intégrer de nouvelles pages pour m’aider dans mon quotidien de coach. Maintenant que mes rendez-vous se multiplient, j’ai besoin d’être davantage assidue aux informations que je prends de mes coachés. J’ai donc créé une page “Contact” afin d’y noter nom, prénom, adresse et  numéro de téléphone. Je pense peut-être y intégrer d’autres colonnes en fonction de l’utilité que j’en ai réellement. 


Seconde page que j’ai décidé “d’enfin” mettre dans mon bujo, c’est les inscrits pour les ateliers de développement personnel. En effet on me contacte (avant le confinement) pour s’inscrire aux ateliers et ceux de plus en plus en avance. J’ai donc décidé de m’organiser différemment d’avant afin d’optimiser mon travail et délester un peu ma charge mentale. 



J’ai remarqué que j’avais de plus en plus besoin d’intégrer à mon bujo des éléments de réflexion sur des projets liés au travail. Alors j’ai décidé de me faire une double page pour commencer pour faire un point sur mon activité, y noter les points forts et les points à améliorer, les projets en cours et les objectifs futurs. C’est une page qui me fait du bien et que j’ai plaisir à aller voir car elle est pleine de promesses pour plus tard. Tout ce dont j’ai besoin en ce moment !



Enfin, suite à la lecture de La méthode Bullet Journal j’ai décidé à chaque début de mois d’intégrer une page “Chose à faire”. Elle me sert aussi bien pour ma vie quotidienne que dans mes projets au cabinet. C’est quelque chose de tout simple mais qui me sert énormément. C’est une ligne conductrice de mon mois. Je fais bien évidemment attention de toujours y intégrer des objectifs SMART, et quand une tâche n’est pas terminée à la fin du mois je la reporte le mois d’après. 



Pourquoi je ne prends pas deux carnets différents ? 


La question s’est déjà posé de nombreuses fois. Pour être vraiment honnête, j’ai en effet deux carnets. Mais un seul bujo. Mon deuxième carnet me sert souvent à préparer mes ateliers, à prendre des notes durant mes séances ou y inscrire des idées de projets ou d’articles. J’ai encore du mal à voir ce type de contenus dans mon bullet journal. 



De la même manière, je me vois mal gérer deux bullet journaux alors que j’ai parfois du mal à en gérer qu’un seul. Oui parfois il m’arrive de délaisser mon compagnon de tous les jours parce que je n’en ai simplement pas envie ou je n’en ressens pas le besoin aujourd’hui. C’est aussi une notion qu’il faut intégrer quand on décide de se lancer dans un bujo. Beaucoup ne s’y tente pas car ils se disent qu’ils ne pourront pas s’y tenir tous les jours. Et alors ? Le bujo est là pour nous accompagner et non pas pour que ce soit nous qui le trainons. C’est quelque chose qui doit nous aider au quotidien et non nous contraindre. 


Je vais continuer avec un seul bullet journal où je vais essayer de  trouver un équilibre pro/perso. Je pense qu’il y a encore quelques paramètres à revoir, des visuels à retravailler. Je vais essayer de me montrer bienveillante envers mon travail. Je vous montrarai rapidement si ce que j’ai pu déjà mettre en place fonctionne, et j’aurai plaisir à vous faire un retour dans un prochain article.



Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés