Savoir se créer un environnement de travail n'importe où.

Mis à jour : 13 avr. 2019

Ces dernières semaines j'ai pas mal bougé. Week-end entre amis, passage furtif pour faire un coucou à la famille, quelques jours loin de tout. Mais ça ne doit aucunement m'empêcher de travailler.


Il y a quelques temps, j'avais fait un billet sur l'importance de savoir s'organiser quand on travaille chez soi sur le plan temporel. Je vous propose aujourd'hui un petit guide pour apprendre à s'organiser un espace de travail chez vous, et n'importe où.


Un environnement de travail stable et adapté


On dit souvent qu'il est important d'avoir des fondations stables pour construire quelque chose par la suite. C'est exactement le même principe pour votre environnement de travail. Je m'adresse principalement à ceux qui travaillent de chez eux, vous devez avoir un espace de travail physique, matériel, uniquement consacré à votre activité. Nous avions vu en effet que le risque de travailler de chez soi était d'avoir du mal à décrocher. L'aspect « organisation de son temps de travail » et espace de travail vont tous les deux dans ce sens.


Essayer de consacrer au mieux une pièce ou une moitié de pièce à votre activité, et au pire un bureau ou un coin de table, de bar ou de canapé. Qu'importe ! L'objectif principal étant que quand vous êtes dans cet espace vous soyez en mode TRAVAIL !


Si vous vous sentez toujours indécis quant à votre environnement à vous, je vous invite à faire plusieurs tests. Pour cela, vous vous donnez un laps de temps plus ou moins long, et vous observez à quel endroit vous êtes le plus productif dans ce temps imparti. D'autres paramètres peuvent venir se greffer. La météo, si c'est plutôt le matin ou l'après midi, si la journée a été bonne ou mauvaise. Tout ça est bien sûr à prendre en compte dans votre décision. Mais retenez une chose, quand vous êtes dans cet espace de travail rien d'autre ne doit vous perturber.


Quelques conseils :


- Prévoir un espace de travail suffisamment grand si vous êtes du genre à vous éparpiller.

- Identifier votre besoin d'être assis avec un dossier ou sans dossier (ça peut paraître futile, mais le choix de l'objet sur lequel on s'assoit pour travailler est en fait essentiel et pensez à votre dos)

- Identifier si vous avez besoin de travailler seul ou avec des gens autour (la pression sociale peut permettre à certaine personne d'être plus productive).

- Certains ont besoin de travailler en musique, alors créez vous une playlist spéciale « Working Motivation » pour vous conditionner et vous préparer.

- Apprendre à se connaître pour choisir les bons outils de travail.

- Besoin de carburant ? Pensez à faire des pauses et vous préparer un en-cas de travail. C'est la fameuse pause café ou cigarette !

- Une bonne grosse dose de motivation et de volonté.


Choisir ses outils de travail


Chaque personne est différente et aura une manière de travailler propre à elle même. C'est pour cela que la parfaite connaissance de soi est essentielle. Il faut tout d'abord déterminer si vous êtes plutôt papier ou numérique ou les deux. Ce choix va pouvoir nous orienter vers votre outil de travail principal. Beaucoup diront que l'ordinateur est devenu indispensable à tout travail. J'ai envie de leur répondre que non. Certains profils de travail peuvent avoir du mal avec cet outil, non pas parce qu'ils ne savent pas l'utiliser, simplement parce qu'il ne correspond pas à leurs besoins ni à qui ils sont. Ce choix est déterminant car c'est lui qui vous suivra partout et qui sera votre fondation portative.


Exemple de Bullet Journal, organisation à la semaine

Après avoir déterminé votre outil de travail principal, vous devez lui rajouter des outils de travail secondaires. Qu'est ce que c'est que ça encore ? C'est simplement un bloc note, un carnet de brouillon, les penses bêtes que l'on peut afficher sur l'ordinateur. Tout ça constituent vos outils de travail secondaires et ainsi la manière dont vous vous organisez. Retenez que le but est de pouvoir honorer tous vos objectifs dans le temps déterminé pour chacun. (c.f Le Bullet Journal).


Enfin il y a ce que j'appelle les outils de travail réconfortants. Ce sont ces petites choses simples mais qui ont toute leur place sur notre bureau. C'est votre stylo fétiche, la règle que vous avez depuis le collège ou encore votre collection de fluos pastels. Tout ce qui peut créer un environnement propice au travail tout en restant à l'image de vous et de votre personnalité. Le but de cette dernière catégorie d'outils est de vous apporter la confiance et le réconfort. Vous allez pouvoir ainsi vous créer une zone de confort (oui je l'ai dit), propice au travail !


A retenir :


1. Outil de travail principal : il peut être soit sous la forme papier, soit numérique, soit les deux. C'est ce support qui sera votre fondation et qui sera la base de votre travail.

2. Outils de travail secondaires : ce sont toutes les petites choses qui vont vous permettre de bien vous organiser pour respecter et atteindre vos objectifs.

3. Les outils de travail réconfortants : tout ce qui peut vous créer un environnement de travail personnalisé et où vous vous sentez en confiance.


Je peux travailler n'importe où



Déjà avec tout ça, vous êtes plutôt pas mal outillés. Normalement vous avez tous les éléments en mains pour pouvoir travailler n'importe où. Puisque vous avez maintenant un espace de travail stable et adapté, vous pouvez le décliner comme vous le voulez, où vous le voulez. Je m'explique : si vous avez convenu que vous aviez besoin d'être au calme pour travailler, penser à vous créer cet environnement dans votre chambre d’hôtel (par exemple). Si par contre vous avez besoin d'être entouré pour vous obliger à travailler pensez peut être aux bibliothèques ou dans des espaces de coworking. Le maître mot est l'ADAPTATION, mais tout en restant en phase avec vos besoins et vous même.


Pensez à vos outils aussi ! Ils doivent vous suivre partout pour recréer justement cet environnement propice au travail et à la productivité.


Exemple :


Personnellement, j'ai tendance à travailler aussi bien sur ordinateur que dans plusieurs carnets. Chaque outil a son rôle et est propre à un domaine de mon travail bien spécifique. J'avoue apprécier le confort de travailler sur un ordinateur fixe. Forcément je ne peux pas l'emmener partout… D'ailleurs je peux l'emmener nul part. Par contre (et c'est là qu'interviennent mes outils de travail secondaire), j'anticipe mes déplacements, et donc mon travail. Si je dois faire des publications sur les réseaux sociaux, j'essaie de prendre un maximum de visuels avant, de préparer peut être les textes et les légendes, de monter les vidéos, et de bien me noter tout ça dans mon outil d'organisation qui est le Bullet Journal. Après il me suffit simplement de m'y référer, de m'assurer d'avoir une bonne connexion internet, et je poste directement par mon téléphone. Tablette ou petit ordinateur font aussi l'affaire. Toujours penser ANTICIPATION et ORGANISATION.


A tous ceux qui travaillent de chez eux, vous avez fait ce choix pour sortir justement de ce schéma bureaucratique au sens organisationnel et matériel du terme. Profitez maintenant de cette liberté de mouvement pour vous approprier cette nouvelle vie.

Abonne toi à la Newsletter !

@babe.coach

Réalisé par Cassandre GALLOIS ©2020 - Tous droits réservés